Interview avec Dominic Speckert

Interview avec Dominic Speckert

Interview avec Dominic Speckert

L’équipe des ventes de Homegate prend en charge l’acquisition et le suivi des clients professionnels. Dominic Speckert, Account Manager responsable des régions de Zurich, de Zoug, de Schaffhouse et d’Argovie, est en première ligne. Dominic nous décrit le quotidien d’un Account Manager chez Homegate, ce qui a changé en raison de la crise du coronavirus, et donne en outre quelques conseils précieux sur la commercialisation des biens immobiliers.

Qui es-tu, depuis combien de temps es-tu déjà chez Homegate et pourquoi?

Je m’appelle Dominic Speckert, je travaille chez Homegate comme Account Manager depuis un peu plus de deux ans et j’accompagne nos clients professionnels dans les cantons de Zurich, de Zoug, de Schaffhouse et dans l’Argovie voisine. Avant de commencer chez Homegate, j’ai travaillé comme Account Manager et comme Key Account Manager dans le secteur de la publicité pour la presse imprimée traditionnelle, la radio, la télévision et les médias OOH / DOOH (digital out of home). J’ai aidé les marques et les agences suisses à mettre en œuvre, planifier et réaliser leurs campagnes de publicité pour ces différents médias et à commercialiser leurs produits.

A quoi ressemble une journée type lorsque l’on exerce ton métier?

Comme Account Manager, j’aide nos clients professionnels à commercialiser leurs biens de manière ciblée. Qu’il s’agisse de bien à la location ou à la vente, les échanges en continu et la proximité du client nous permettent d’accompagner nos clients et de les soutenir pour mettre en place une stratégie de vente réussie. Nous visons une commercialisation numérique efficace, efficiente et simple sur notre marché. Je suis donc en contact au quotidien avec nos clients par téléphone, personnellement ou désormais en télétravail et les accompagne dans leurs activités de commercialisation sur notre portail immobilier Homegate.

Quels sont les plus grands défis que tu dois à relever au quotidien?

La situation actuelle du marché et la progression du passage au numérique demandent bien plus de flexibilité et d’innovation qu’auparavant. Il faut se rapprocher du marché, nous devons être encore plus près de nos clients afin de comprendre encore mieux leurs besoins et donc, à l’avenir, continuer à développer de manière efficace et rapide les bons produits et outils qui aident le mieux nos clients à commercialiser leurs biens immobiliers.

Ton métier a-t-il changé à travers la crise du coronavirus, et si oui, de quelle manière?

Hormis l’application au quotidien des mesures d’hygiène prescrites et le fait de ne plus avoir de rendez-vous en personne pendant certaines phases, ce qui se comprenait, les changements ont été faibles. Dans le même temps, il y a eu des opportunités, l’acceptation des appels à distance s’est faite en Suisse quasiment du jour au lendemain et nous permet désormais d’utiliser nos ressources telles que le temps, les trajets et la disponibilité encore plus efficacement.

Comment réussis-tu à satisfaire tes clients même dans les périodes agitées?

Je crois que la clé du succès pour satisfaire ses clients même pendant les périodes agitées est dans la manière de gérer soi-même le stress ou l’agitation. Ma devise: garder la tête froide et les idées claires. J’ai fait moi-même l’expérience de «surchauffer» plus rapidement pendant les périodes agitées, et dans ces situations, le cerveau manque parfois d’oxygène, ce qui conduit à des actes non réfléchis, fait augmenter le nombre d’erreurs et fait qu’on agit autrement que si on faisait quelque chose en ayant les idées claires.

Qu’est-ce qui caractérise l’entreprise Homegate, d’après toi?

Homegate a une histoire impressionnante derrière elle. Depuis plus de 20 ans, nous sommes le premier portail immobilier du marché. Homegate était un simple moteur de recherche immobilière qui s’est transformé en un portail souhaitant aborder et couvrir l’ensemble du cycle de vie. C’est à mes yeux une formidable réussite. Je suis enthousiasmé par l’approche globale qui sous-tend cette évolution et les objectifs; c’est ce qui caractérise pour moi la marque et l’employeur Homegate. 

Raconte-nous quelque chose sur toi que pratiquement personne ne sait.

Je suis devenu maître d’un chien il y a peu ;-)

A ce jour, qu’est-ce que tu as vécu de plus impressionnant ou de plus étonnant dans l’exercice de ton métier?

Je peux appliquer ces qualificatifs à tous nos clients et partenaires. Pour moi, le plus impressionnant et le plus étonnant, c’est que de nombreux clichés qui prévalent dans la société vis-à-vis du secteur de l’immobilier sont souvent sans fondement. J’ai déjà rencontré de nombreuses personnes passionnantes, sympathiques et formidables sur le marché immobilier suisse et suis impressionné par la manière dont nos clients évoluent sur un marché très disputé: de façon très variée, individuelle et innovante. 

Quel est ton loisir le plus insolite?

Ce n’est pas très insolite, mais j’ai découvert il y a quelque temps le pilotage de drone et la photographie par drone.

Pour terminer, as-tu encore un conseil à donner à ceux qui veulent réussir à commercialiser rapidement leur bien immobilier?

La question de savoir si un bien se commercialise et en combien de temps dépend de différents facteurs. Le bien en lui-même est certainement le facteur le plus important, avec des critères tels que le prix, le standing, la situation géographique, etc.

A mes yeux, deux points sont essentiels et prometteurs:

  • la segmentation du bon groupe cible
  • la visibilité du produit, ici du bien immobilier

Que le produit soit un thé glacé, une glace, une voiture ou un bien immobilier, on ne peut réussir à le commercialiser que si l’on étudie le groupe cible adapté et si le bien obtient une visibilité suffisante. Comme la concurrence est rude aujourd’hui sur les plateformes en ligne, le principal circuit de distribution du secteur, il ne suffit en général plus de publier une annonce; ce qui est décisif, c’est le lieu où le bien perçu et sous quelle forme. Chez Homegate nous avons bien entendu les instruments adéquats pour ce faire, et je me tiens volontiers à la disposition de tous ceux qui voudront découvrir et utiliser ces outils.