Et lorsque la régie cherche elle-même?

Il est assez fréquent que de grandes régies professionnelles ne réagissent pas de la même façon à de telles résiliations que les bailleurs privés qui louent des immeubles plus petits où n'habitent que quelques familles. Hans Bättig de l'Association Suisse des Propriétaires Fonciers du canton de Berne dit à ce propos: «Les bailleurs privés considèrent ce genre de cas sous l'angle du droit plutôt que du point de vue économique.» En se plaçant dans l'optique des bailleurs, on pourrait toutefois affirmer qu'un changement de locataire, surtout après une longue période de location, est une occasion d'adapter le loyer à la situation qui prévaut dans la localité et dans le quartier ou d'apporter des améliorations au logement.

La confirmation est importante

Si tel est le cas et si les conditions de la location sont modifiées, la régie est tenue de trouver elle-même de nouveaux locataires. Dans la mesure où les services de gestion de l'immeuble recherchent de toute façon eux-mêmes des intéressés - en consultant leurs propres listes d'attente - le locataire devrait en demander confirmation par écrit. Il suffit dans ce cas d'indiquer dans un document que le locataire est libéré du contrat pour la date souhaitée. Lorsque chacun connaît ses droits et ses obligations, la résiliation n'a pas à être un épilogue dramatique.