Ventes par l'intermédiaire d'un courtier

Même si les prestataires sont nombreux, il n'est pas toujours facile de trouver le courtier immobilier le plus approprié. Demandez d'abord à vos amis et connaissances s'ils ont déjà fait de bonnes expériences dans ce domaine. Votre banque pourrait également être de bons conseils. A défaut, vous pouvez trouver un courtier par le biais d'Internet ou des journaux.

Choisir le courtier

Les agents sérieux sont généralement membres d'une association, comme par exemple la Chambre Suisse des Courtiers en Immobilier CSCI de la SVIT. Tâchez d'en rencontrer plusieurs personnellement et vérifiez si le courant passe entre vous. Le courtier devrait en outre avoir plusieurs années d'expérience professionnelle et, si possible, déjà vendu des biens similaires. Votre décision finale devrait reposer sur un rendez-vous sur place, une offre et une évaluation sommaire (situation, prix, etc.) de l'objet immobilier.

Offres des courtiers

Etudiez attentivement les offres des courtiers, pour savoir notamment ce que les honoraires comprennent et si vous devez vous attendre à des frais supplémentaires (débours, etc.). Les honoraires sont-ils basés sur le résultat? Des conditions telles que des engagements de longue durée ou des indemnités à verser même si la vente n'a pas abouti sont peu avantageuses. En général, les honoraires du courtier ne sont dus qu'après l'établissement de l'acte officiel.

Pronostics de vente

Prudence face à une euphorie excessive: un bon courtier ne fait pas de vaines promesses et ses pronostics de vente sont plutôt réservés. Il attirera en outre votre attention sur d'éventuels défauts de l'objet ou sur un prix de vente manifestement trop élevé, même si une telle mise en garde risque de réduire sa commission.