La chasse à l'appartement par des seniors

À quoi ressemble la recherche d'un logement pour les aînés d'aujourd'hui? Les personnes âgées sont moins familières avec les dernières méthodes numériques que la jeune génération. Si vous êtes à la recherche d'une nouvelle demeure, volontairement ou involontairement, votre budget est généralement limité. Mais il y a des solutions: à Zurich, des professionnels de l'immobilier à la retraite sont là pour vous aider.

Jürg Zulliger

Le problème de «La chasse à l'appartement par des seniors» n'a jusqu'à présent été que marginalement discuté par le public. Mais il y a de nouveaux cas presque tous les jours. Racontons brièvement l'histoire de Samira D.: En 1975, elle et son mari ont emménagé dans un bel et élégant immeuble d'appartements à Seefeld à Zurich. Mais l'ancien bâtiment sera démoli. En raison de plusieurs personnes en difficultés dans l'immeuble, la propriétaire – une grande compagnie d'assurance – leur a accordé une autre année de prolongation du bail. Mais bientôt, tous les appartements doivent être vides.

wohnungssuche-senioren-ab-65-wirds-schwieriger-1.jpg
"] La chasse à l'appartement par des seniors: C'est le rêve de beaucoup de gens de pouvoir vivre dans un bel environnement, même dans la vieillesse. Mais comment trouver des appartements abordables et convenables? (Photo: Max Schmid / Coopérative Gesewo)

Une demeure pour une retraitée avec des chats

La retraitée Samira D., veuve depuis quatre ans, a déjà postulé pour un nouvel appartement plus de 20 fois – en vain. Elle n'a pas un milieu familial étroit. La seule chose qui lui donne un peu de chaleur et de confiance en ce moment, c'est ses deux chats Jimmy et Maggie. Bien sûr, elle sait qu'aujourd'hui, les appartements sont principalement commercialisés sur des plateformes sur Internet. «Mon petit-fils m'aide», dit-elle, «si je dois faire quelque chose sur mon ordinateur ou mon téléphone portable.» La dernière fois qu'elle cherchait un appartement – il y a plus de 40 ans – tout s'était passé très différemment.

Dieter Beeler, président de l'association professionnelle SVIT Zurich, commente «La chasse à l'appartement par des seniors»: «Comme certaines nouvelles offres ne sont souvent que brièvement sur le net, la vitesse est en fait un facteur très important.» Une fois que les personnes âgées ont examiné à fond si tel ou tel endroit serait une option, d'autres ont déjà soumis leur candidature en ligne.

À bien des égards, Samira D. ne comprend pas cette procédure, c'est pourquoi sa candidature ne semble presque jamais être sélectionnée pour la phase finale. «En tant que locataire, je me suis toujours très bien comportée et j'ai payé le loyer à temps pendant toutes ces années», poursuit-elle. – Statistiquement, c'est difficile à prouver, mais à partir de 65, 70 ans et plus, ces personnes ne sont plus le premier choix des régies.

La chasse à l'appartement par des seniors: «simplement laissés pour compte?»

Walter Angst de l'Association des locataires de Zurich dit à cet égard: «Si la pile de demandes est assez grande, les candidats plus âgés sont simplement laissés pour compte» Nous ne pouvons que spéculer sur les raisons: d'une part, la branche a tendance à construire des appartements plus grands, ultramodernes et coûteux. Bien de retraitées comme Samira D., qui vit depuis plus de 40 ans dans un appartement bon marché dans un vieil immeuble locatif, ne peuvent pas soudainement payer 2 000 ou 3 000 francs par mois pour un nouvel appartement. Il y a certainement aussi des retraités riches. Mais dans de nombreux ménages de retraités, l'AVS doit être augmentée par des prestations complémentaires.

Des quotas pour les coopératives

Les retraités comme Samira D. sont généralement à la recherche d'appartements très spécifiques qui sont généralement en rupture de stock: bien situés et peu onéreux. De cette façon, beaucoup d'entre eux fondent leurs espoirs sur les fondations caritatives et les coopératives. Samira Courti de l'Allgemeine Baugenossenschaft Zürich (ABZ) explique qu'ABZ accueille des locataires potentiels plus âgés à divers égards: un contingent de plus de 20 appartements du nouvel immeuble locatif Glattpark avec 286 appartements neufs a été réservé spécialement pour les personnes âgées.

«Alors qu'on pouvait faire une demande en ligne pour tous les autres appartements pendant trois semaines, nous avons prolongé le délai pour ces appartements d'environ six semaines», a déclaré la représentante de la coopérative. Les personnes qui ne pouvaient ou ne voulaient pas remplir la demande en ligne avaient la possibilité de se présenter à la régie en personne. Les deux offres n'ont guère été utilisées dans ce cas. La plupart des candidats a reçu l'appui de la famille et d'amis. Du point de vue d'ABZ, il est plus important de s'adresser directement à ce groupe cible – par exemple via un prospectus spécial. Samira Courti conclut: «Il est essentiel que les personnes âgées connaissent très tôt les différents points de contact et d'information.»

wohnungssuche-senioren-ab-65-wirds-schwieriger-2.jpg
Les coopératives offrent un espace de vie pour toutes les générations: Maison multigénérationnelle Giesserei (image: Kurt Lampart / Coopérative Gesewo)

Ce fait est confirmé par un échantillon de quelques grandes entreprises et organisations, comme Livit AG, l'une des plus grandes sociétés de gestion immobilière de Suisse. «Nous proposons un service spécial lors de rénovations», dit Marietta Hersche de Livit, «avec notre soutien spécial aux locataires, nous aidons tous les locataires à retrouver un nouveau logement». Puisque Livit, comme d'autres régies, n'est pas propriétaire elle-même, la procédure et le soutien possible dépendent toujours des souhaits du propriétaire.

La chasse à l'appartement par des seniors: SVIT Senior

Il y a quelques années déjà, le SVIT Zurich s'occupait du thème de «La chasse à l'appartement par des seniors». «Nous organisons entre autres des séances d'information pour les retraités», explique Dieter Beeler du SVIT Zurich. «En outre, nous offrons un conseil personnalisé en cas de difficultés». Dans tous les cas, le groupe «Svit Senior» a déjà aidé des locataires plus âgés à trouver un nouvel appartement à plusieurs reprises.

Le service est assuré par des professionnels retraités de l'industrie. Quiconque possède des bons contacts et le savoir-faire de son activité professionnelle pourra contribuer de manière significative à une solution, même dans les cas difficiles. Actuellement, les experts sont également soucieux d'améliorer la sensibilité de «La chasse à l'appartement par des seniors».

Dieter Beeler, représentant de la branche, estime que les préjugés de certaines régies et de certains propriétaires sont tout simplement infondés: «La plupart des personnes âgées sont des locataires très agréables. Ils s'en tiennent aux règles de la vie commune et ont un bon comportement de paiement.»

La chasse à l'appartement par des seniors: des conseils qui valent leur pesant d'or

  • Déterminer les besoins en matière de logement: Décidez à l'avance ce que vous recherchez exactement (taille, emplacement, loyer maximum, environnement, équipement, habitat sans obstacle, etc.
  • Références: Si un appartement qui vous convient est proposé, vous devriez déjà avoir tous les documents à portée de main! Cela inclut les références (en particulier du propriétaire actuel), les preuves et les documents relatifs à vos revenus, un extrait du registre des poursuite et faillites.
  • Soutien: N'êtes-vous pas aussi familier avec les portails en ligne sur Internet que vos enfants ou petits-enfants? Demandez de l'aide! Vos enfants ou d'autres tiers de confiance peuvent certainement vous donner des conseils, par exemple sur la mise en place d'abonnements de recherche, etc.
  • Visites: Même si les appartements ne sont souvent annoncés que numériquement, une visite a presque toujours lieu. Essayez de parler au responsable de la régie. Recueillez des informations, que ce soit sur la base des documents de location, sur les autres locataires de la maison et sur la régie. Pensez au type de locataire qui est recherché. Mieux vous vous imaginez dans cette position de départ, mieux vous pourrez vous «vendre».
  • Candidature: De nos jours, les chances d'obtenir un bon appartement ne sont pas trop élevées si vous postulez «à l'aveugle». Par conséquent, faites une demande explicite pour un appartement qui a été annoncé et répondez très spécifiquement à cette offre. Il est également important de respecter la procédure prévue dans les documents ou en ligne.
  • Réseau: Parfois, les appartements sont passés en sous-main, ou ce sont les locataires qui mettent un appartement sur le marché à court terme («locataire de remplacement recherché»). Si vous posez constamment des questions dans votre cercle d'amis, vos chances s'amélioreront. Contactez les centres de conseil de votre commune, demandez aux coopératives et aux fondations.
  • Centres de conseil: Dans presque toutes les villes, quartiers et villages, il existe des points de contact et des possibilités d'information – pour presque toutes les questions concernant «La chasse à l'appartement par des seniors». Mais ces centres ont des noms un peu différents partout. Certains d'entre eux sont les bureaux régionaux de Pro Senectute (le conseil en matière de logement est un élément important), des aides de quartier, des centres d'information pour personnes âgées, etc.

Liens sur le sujet des personnes âgées à la recherche d'un logement:

Aide et cours pour les personnes âgées (chez l'association professionnelle): SVIT Zurich: www.svit-senior.ch

Exemple: l'aide de proximité: www.alter-kuessnacht.ch

wohnungssuche-senioren-ab-65-wirds-schwieriger-3.jpg
La proportion de la population âgée de plus de 65 ans augmente. Beaucoup de ces seniors sont actifs et en forme! (Îmage: fotolia)