Faire sécher son linge dans l’appartement – est-ce

En tant que locataire, on n’a pas forcément la possibilité d’étendre son linge dans un local de séchage. Et comme la location ne comprend pas nécessairement un balcon ou un jardin, le locataire n’a parfois pas d’autre choix que d’étendre son linge humide dans l’appartement pour le faire sécher. Mais est-ce autorisé? Et qu’en est-il des risques pour la santé et des dommages causés par l’humidité?

waesche-in-der-wohnung-trocknen-ist-das-erlaubt-1.jpg
Faire sécher son linge dans l’appartement – est-ce autorisé? (Source: pixabay.com)

Ce que dit la loi

En principe, la législation suisse sur les baux d’habitation n’interdit pas de faire sécher son linge dans l’appartement. Une à deux fois par semaine, tu peux installer un séchoir à linge de taille moyenne dans l’appartement en toute sérénité. Cependant, il faut savoir qu’étendre du linge humide augmente l’humidité de la pièce d’environ 30%. L’humidité qui en résulte sur les fenêtres ou les murs est un terrain idéal pour la moisissure qui peut alors entraîner des difficultés respiratoires et des allergies. De plus, le locataire est tenu d’assumer financièrement tout dommage causé par une telle formation de moisissure dont il est lui-même responsable. Afin d’éviter que cela ne se produise lorsque tu étends ton linge dans l’appartement et pour t’épargner des mauvaises surprises financières et sanitaires, il y a quelques éléments à prendre en compte lorsque tu fais sécher ton linge.

Bien faire sécher son linge dans l’appartement

En principe, il faudrait placer le séchoir à linge dans une pièce chauffée, car seul l’air chaud peut absorber l’humidité du linge sortant de la machine. Lorsque tu fais sécher ton linge, veille à aérer ton logement plusieurs fois par jour, c’est-à-dire en ouvrant complètement les fenêtres pendant un petit moment. C’est la meilleure façon de permettre à l’air humide créé de s’échapper et d’empêcher la formation de moisissures. Tu peux également ouvrir les fenêtres des autres pièces et créer un courant d’air, de sorte que l’humidité diminue encore plus rapidement.

Un déshumidificateur d’air contre la moisissure dans l’appartement

Une autre façon de prévenir la formation de moisissures lorsqu’on fait sécher son linge en appartement est d’utiliser des déshumidificateurs.  Ces appareils éliminent l’excès d’humidité qui se crée lors du séchage et le recueillent dans un récipient qui peut ensuite être facilement vidé. Seul bémol, ces appareils consomment souvent beaucoup d’énergie. N’hésite donc pas à te renseigner sur les appareils existants modernes et économes en énergie. Les appareils les plus performants sont également très silencieux et s’éteignent automatiquement lorsque le réservoir est plein.

Afin de pouvoir contrôler si ces mesures sont efficaces pendant tout le processus, tu peux mesurer l’humidité de ton logement avec ce que l’on appelle un hygromètre et vérifier ainsi si l’air est trop humide et s’il y a un risque de développement de moisissures. Idéalement, le taux d’humidité dans ton logement devrait se situer entre 40 et 60%. Et pour ceux qui ne veulent pas de nouvel appareil: il existe désormais des hygromètres sous forme d’applications qui te permettent de mesurer l’humidité à l’aide de ton smartphone.

waesche-in-der-wohnung-trocknen-ist-das-erlaubt-2.jpg
Même en hiver, le linge sèche à l’extérieur (Source: CC0 / Pixabay / mrkazoo)

Faire sécher son linge à l’extérieur en hiver

Ton immeuble possède une buanderie ou un jardin? Tu peux bien évidemment y étendre ton linge en été. Mais sais-tu que tu peux également le faire en hiver? Cela fonctionne à merveille, même s’il fait froid ou qu’il gèle dehors. L’eau contenue dans le linge gèle immédiatement à des températures en dessous de zéro. Elle passe alors directement de l’état gelé à l’état gazeux – c’est-à-dire qu’elle s’évapore – et sèche le linge. Tout cela va encore plus vite s’il y a un peu de vent.

D’ailleurs: en hiver, le linge sèche plus vite qu’en été où l’air est souvent chargé d’humidité. Cet air humide absorbe beaucoup moins bien l’humidité du linge que l’air sec de l’hiver, car il faut plus de temps pour que l’humidité s’en échappe.