Peindre les murs d’un appartement en location

Des murs blancs? Quel ennui! N’importe quel magazine de décoration d’intérieur te le dira: pour se faire plaisir, rien de tel que de mettre de la couleur dans son appartement. Mais attention, avant de se lancer, quelques points sont à éclaircir.

Que tu optes pour les services d’un peintre professionnel ou privilégies la peinture au rouleau maison, quelques éléments sont à prendre en compte. Premièrement, toutes les couleurs ne se valent pas, et deuxièmement, le propriétaire a son mot à dire sur le choix de la peinture.

De nos jours, presque tous les appartements en location possèdent des murs blancs. Et cela se comprend. Un appartement peint en blanc paraît clair, accueillant et plus grand qu’avec d’autres couleurs. Néanmoins, le blanc n’a rien d’original.

waende-streichen-in-der-mietwohnung-ist-das-erlaubt-1.jpg

Envie de couleur sur les murs

Dans ce contexte, pas étonnant que certains rêvent de couleur sur les murs. La petite Louna, par exemple, rêve d’une chambre tout en rose. Mélanie croit à l’effet bénéfique du jaune, et Daniel veut apporter une touche naturelle à son appartement avec un ton ocre.

L’apprentissage de l’effet des couleurs est une science en soi. Mais une science imprécise car les couleurs ont un effet différent sur chacun. Mais ce qui est sûr, c’est que les couleurs changent fondamentalement la perception de l’espace.

waende-streichen-in-der-mietwohnung-ist-das-erlaubt-2.jpg

Quelle peinture murale pour quel effet?

Bien que le rouge et le noir ne soient pas recommandés comme peinture murale, les autres couleurs peuvent susciter des effets très variés: le rose, par exemple, présente des vertus relaxantes, et est donc tout indiqué pour la chambre à coucher. Le orange permet de rétrécir les pièces (trop) grandes, et ainsi de les rendre plus cosy. En revanche, quand des pièces sont (trop) petites, opte pour des tons jaunes, et celles-ci paraîtront plus grandes. Une petite astuce qui peut s’avérer très utile dans les espaces d’habitation ou de travail. Selon le ton, le marron peut avoir divers effets, d’apaisant à réconfortant.

Le bleu crée une atmosphère fraîche. Si tu as tendance à être frileux-se, mieux vaut laisser cette couleur de côté. En revanche, elle est tout à fait indiquée pour tous ceux qui sont sensibles aux coups de chaud. De plus, le bleu permet de conférer une impression d’espace dans les petites pièces. Le bleu et le turquoise sont sujets de toutes les convoitises car leurs tons ne sont ni chauds ni froids, et peuvent donc t’offrir tous les effets attendus, de vitalisant à relaxant.

Le violet, en revanche, ne fait pas l’unanimité. Si certains soulignent son caractère «noble» dans les salles de réception, d’autres n’apprécient pas du tout ce coloris, jugé trop accablant et oppressant.

waende-streichen-in-der-mietwohnung-ist-das-erlaubt-3.jpg

Peinture des murs – le propriétaire doit-il être informé?

Peut-être as-tu déjà trouvé la couleur idéale pour tes murs. Mais attention, avant de te munir de ta salopette et de ton rouleau, veille à prendre en compte les éléments suivants: peindre les murs dans une couleur autre que le blanc est considéré par la loi comme une usure extraordinaire de l’appartement. Lors du déménagement, le propriétaire peut donc exiger du locataire qu’il repeigne les murs du logement en blanc, ou participe aux coûts de rénovation par un peintre professionnel. Le cas échéant, ces coûts ne sont pas couverts par l’assurance responsabilité civile.

Le montant à payer par le locataire pour la rénovation des murs est calculé sur la base du «tableau de durée de vie», publié par différentes associations. Ce tableau fournit des informations sur l’usure normale au cours d’une certaine période de location. Le locataire est tenu de couvrir seulement les dommages non compris dans ce tableau, à savoir ici la rénovation du mur, plus coûteuse en raison de la couleur inhabituelle.

Autrement dit, peindre un mur tout seul et sans consulter le propriétaire, c’est des problèmes assurés. Pour éviter cela, il est toutefois possible de demander une autorisation écrite. Le propriétaire de l’appartement peut rejeter la demande sans motif, ou l’assortir de conditions. Cependant, il ne pourra plus retirer son consentement a posteriori.

Si le propriétaire donne son accord pour un nouveau coup de peinture, il doit dédommager le locataire à hauteur de la valeur ajoutée éventuelle. En tant que locataire, mieux vaut donc conserver tous les reçus des travaux entrepris pour avoir des preuves tangibles en cas de litige au moment de l’état des lieux final.

Finalement, le blanc n’est peut-être pas une si mauvaise idée après tout. Outre un effet de clarté et une atmosphère accueillante, il permet également d’éviter les conflits.